Communauté hospitalière sur le chemin

des étoiles

 

 

La charte hospitalière Saint Jacques.

 

Dès 1993, un groupe d’hôtes chrétiens de pèlerins a désiré répondre à la démarche, confiante et priante de nombreux marcheurs de Dieu, en offrant, de même, un témoignage spirituel par une hospitalité fidèle à la tradition hospitalière chrétienne. Elle propose de dépasser la logique commerciale pour privilégier l’abandon à la Providence et la relation authentique fraternelle. C’est ainsi qu’est née cette charte hospitalière Saint Jacques qui, en respectant l’immense grâce de la diversité des accueils, veut fortifier l’esprit commun qui nous unit.

 

D’autres accueils prodigués par des chrétiens non signataires de cette charte, offrent à l’évidence des hébergements de grande qualité et la possibilité d’un ressourcement spirituel. Ce chemin est, et peut devenir plus encore, un magnifique chemin de liberté et de charité, témoignage permanent du souci de l’Eglise pour les pauvres et les chercheurs de Dieu.

 

 

Prier pour les pèlerins :  le   Seigneur  nous  invite  chacun  à  prier  dans  le  secret  du   cœur (Mt 6,6). Comme le pèlerin prie souvent pour ses hôtes, les hôtes continuent, après son passage, à accompagner spirituellement le pèlerin. Ce chemin de quête et de foi devient alors un fleuve de prière qui irrigue notre vieille Europe jusqu’au bout de la terre !

 

Participation libre aux frais : témoin de la gratuité de l’Amour de Dieu exprimée par la vie, la passion et la Résurrection du Christ, le don libre  fait appel à la libre réponse de l’homme à cet Amour. Le don de l’hospitalité à l’étranger de passage, au pèlerin, est le signe de cette gratuité, même dans les sociétés traditionnelles non chrétiennes ! Recevant le Christ dans le pauvre et le pèlerin (Mt 10,40), nous en tirons déjà grand avantage : quel prix lui demanderions-nous en plus, Lui qui nous a tout donné en abondance ? L’hospitalité est offerte dans une complète liberté de contribution financière (Lc 14,12) sans indication tarifaire. Le don fait dans la confiance, la divine Providence se chargera du reste (Lc 12,29).

 

Disponibilité des hôtes : l’accueil est un pas vers la contemplation mystérieuse de Dieu en l’autre, aussi, est-il fructueux pour lui comme pour son hôte (Lc 10, 39-40) de se tenir au pied du pèlerin  dans une écoute attentive. Le temps donné à cette rencontre lui signifie l’importance de sa démarche et peut lui faire découvrir la tendresse et la bienveillance de Dieu à son égard. Ainsi, l’hospitalité dépasse le simple hébergement.