Une communauté hospitalière pour pèlerins

 

 

ECO  - PELERINAGE

ECOLOGIQUE...

 

 

De la contemplation de la création à la relation au Créateur

La plupart des pèlerins s’extasient devant la beauté de la nature, et c’est vrai qu’elle est splendide. Mais sommes-nous toujours conscients que nous appartenons à cette nature, à cette création ? Arrêtons d’être de simples spectateurs de celle-ci, puisque nous y sommes acteurs aussi : Dieu, lui, contemple son œuvre : « Il vit tout ce qu’il avait fait, et cela était très bon » ! (Gen. 1-30)

Autant il est vertueux de protéger la création des appétits excessifs des hommes, autant il faut apprendre à limiter nos appétits, nos désirs de domination, de puissance et d’enrichissement. Protéger la création, c’est aussi refuser de bricoler la procréation, c’est ouvrir les yeux sur les conséquences de nos désirs déréglés, sur leurs dégâts collatéraux. L’écologie humaine, ne nous enseigne-t-elle pas à respecter, non seulement l’environnement, mais encore la vie elle-même, la vie humaine ?

« De quelle courte vue ou de cécité sommes-nous affligés, pour ne voir que l’apparence des choses et des êtres ? »

Cécité…

La plupart des pèlerins s’ébahissent de la variété et de la qualité des rencontres du chemin. Et c’est vrai qu’elles sont incroyablement belles, dépourvues des apparences sociales, des artifices de représentation, de séduction et des hiérarchies du monde. Tous les pèlerins vivent le chemin dans les mêmes conditions ou à peu près, vont dans la même direction et bénéficient du même héritage historique du pèlerinage. Mais à travers ce que leurs yeux voient, de ce que leurs oreilles entendent, perçoivent-ils la trace du divin, le murmure de la source origine du fleuve ?

De quelle courte vue ou de cécité sommes-nous affligés, pour ne voir que l’apparence des choses et des êtres ? Alors, arrêtons de prendre le chemin pour un club de rencontres ! Si nous sommes tant soit peu aptes à déceler la Présence de Dieu dans l’autre, si peu que nous le puissions avec la grâce de Dieu, nous marcherions vers notre transformation de touriste consommateur du monde en contemplatif reconnaissant et plein d’amour pour notre Créateur.

Alors, nous serons pèlerins…

« Jésus en personne s’approcha et fit route avec eux ; mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître ». (Luc 24-13)

                                                                                                Léonard

 

Découvrir "Laudato si" en pèlerins! (Pape Fançois)

 

« Il est indispensable de ralentir la marche pour regarder la réalité d’une autre manière. » (114)

 

« La crise écologique est un appel à une profonde conversion intérieure (…). La conversion écologique requise pour créer un dynamisme de changement durable est aussi une conversion communautaire  » (219)

 

« Cette conversion (…)  implique gratitude et gratuité c’est-à-dire une reconnaissance du monde comme don reçu de l’amour du Père, ce qui a pour conséquence des attitudes gratuites de renoncement et des attitudes généreuses même si personne ne les voit ». (220)

 P

 

... ECONOMIQUE

 

Le Puy - Conques -  Rocamadour :

un pèlerinage -solidarité
(pour revenus modestes, jeunes, chômeurs, ...)
Hébergement:en participation libre aux frais 
nuit à pas plus de 12 ,50 €... 

Pélerinage-solidarité
Le-Puy-Rocamadour éco pèlerinage 2019 .p[...]
Document Adobe Acrobat [394.8 KB]