Communauté hospitalière sur le chemin

des étoiles

 

 

Historique

 

 

 

 Le 21 janvier 1990, trois pères de famille, Gilles FRERE, Léonard TANDEAU DE MARSAC et Louis-Marie GOUSSEAU, (décédé le 1er décembre 2006) partaient à pied pour Saint-Jacques-de-Compostelle, accompagnés sur la première étape d'Orléans à Notre-Dame-de-Cléry, par leurs familles et amis. De là, ils rejoignaient à Saint-Léonard-de-Noblat, la voie de Vézelay les emmenant jusqu'en Espagne pour arriver aux Rameaux à Santiago.

 

            Au retour du pèlerinage, germera en Léonard l'idée de vivre en communauté pour y accueillir les pèlerins sur le chemin de Saint Jacques. Il la repoussera à maintes reprises comme étant une idée folle mais elle reviendra obstinatément et son évocation sera toujours source de joie profonde.

 

            A la Saint Jacques, le 25 juillet 1990, quatre mois après le retour de pèlerinage, Elisabeth et Léonard accueilleront dans leur foyer leur "premier pèlerin", leur cinquième enfant : c'est un garçon...il se prénommera Jacques !

 

            Après discernement en Eglise avec l'aide de plusieurs prêtres, dont le Père Bruno, moine en l'abbaye cistercienne Notre Dame de Sept-Fons, Léonard et Elisabeth décideront de répondre à ce qu'ils découvraient être un appel du Seigneur à tout quitter pour accueillir les pèlerins au sein d'une communauté de vie. Louis-Marie, peu de temps après, prendra la même décision. Les plus grands enfants, consultés, accepteront avec joie ce changement de vie.    

 

Mais comment accueillir les pèlerins, et où ?

 

             Par l'abbaye de Sept-Fons, ils apprirent l'existence d'une petite communauté en attente de frères sur le chemin de Saint Jacques en Aveyron. C'est à Saint Côme d'Olt qu'ils rejoindront Vincent et Marie-Claire. Neuf mois d'initiation à la vie communautaire auront été grandement nécessaires pour envisager une fondation nouvelle, consacrée, celle-ci, à l'accueil des pèlerins.

 

            En mars 1992, pour la Saint Joseph, un pèlerinage à Sainte Foy de Conques donnera les signes et l'évidence de l'appel à fonder l'HOSPITALITE SAINT JACQUES. Rendez-vous est pris avec l'évêque de Rodez, Monseigneur Bellino GHIRARD.

 

               L'Eglise sera accueillante pour ceux qui ont reçu mission d'accueillir. Avec l'assentiment du Père évêque et en communion avec lui, Elisabeth, Léonard et Louis-Marie rencontreront le clergé local et les paroissiens d'Estaing qui se montreront favorables à l'installation de la petite communauté naissante dans ce village-étape du chemin de Saint Jacques.

 

          Une maison appartenant au diocèse et réservée aux œuvres sera justement disponible à Estaing...Le 16 mai 1992, l'Hospitalité Saint Jacques y recevra ses premiers pèlerins adressés par le Père curé de la paroisse.

 

          Accompagner les pèlerins par l'accueil et l'évangélisation sur ces chemins de pèlerinage constitue la mission spécifique de cette communauté de vie.