Communauté hospitalière sur le chemin

des étoiles

 

                           Partir en pèlerinage

Départ en pèlerinage au long cours             Obtenir la « créanciale »

Plus qu’un désir ou une envie, partir en pèlerinage c’est répondre à un appel intérieur profond. Sur le plan pratique et matériel c’est partir en longue randonnée mais avec un « supplément d’âme » du à l’appel, à la transformation ou aux réponses qu’on en attend, à la foi ou à la quête de foi qu’on y engage.

 

Point de départ

l Traditionnellement, le pèlerin part de chez lui, mais ce n’est pas toujours facile. Beaucoup partent à pied d’un lieu emblématique : Le Puy, Vézelay, Paris…

 

Itinéraire

l La voie empruntée sera, selon le départ, celle de Tours, de Limoges, du Puy, d’Arles ou du Piémont.

 

Objectif

l Si le but final est bien toujours Saint-Jacques-de-Compostelle, on peut, par manque de temps, sectionner l’itinéraire en tronçons, en essayant de finir chaque portion sur un sanctuaire (Conques, Rocamadour, Moissac…). Si possible, éviter des tronçons trop courts, < à deux semaines. Quand on est invité, on ne traîne pas en chemin…

 

Equipement

Nos peurs alourdissent le sac

Il est usuel de porter son sac à dos. On évitera, sauf pour raison de santé, de le faire transporter par une société spécialisée comme les puissants  du Moyen-âge partant avec malles, chevaux et valets ! Vivre de peu, avec simplicité et sobriété est l’idéal du pèlerin qui marche dans la confiance. L’indispensable suffit :

* un sac de 40 litres (de mai à octobre), un peu plus en hiver. Poids total inférieur à 10 kg pour les femmes et à 12 kg pour les hommes(sauf si matériel pour camper) : le poids de nos vies suffit, inutile d’en rajouter !

* vêtements de rechange * toilette : un morceau de savon pour soi et pour le linge, rasoir mécanique, une brosse à dents, pas de dentifrice… * portables et appareils photo ne sont pas obligatoires ! Vivons l’instant donné, sans retour en arrière, ni anticipation préoccupante. (Livre conseillé : Compostelle - mode d’emploi - édition du vieux crayon – 02.51.90.84.97)

 

Pharmacie

Attention au poids des tubes de pommade !

Fil, aiguille, petit ciseaux, désinfectant iodé (si pas allergique), compresses stériles, bande adhésive elastique 3 cm, aspirine ou ibuprofène (pas de paracétamol),  tubes homéopathiques : arnica 7 ch, rhus tox 7 ch.

Et invoquez Saint Roch, le médecin des pèlerins !

 

Budget

Budget moyen < 25 €/jour

 

Formulaire

Notre sécurité est dans le nom du S…

E111 sécurité sociale pour les soins en Espagne

 

Conseils

Qui veut voyager loin ménage ses jointures !

En marche, boire 1 litre d’eau au 10 kms (plus si chaleur)

Etirements à l’arrivée et après ½ heure de marche

Prévoir les trois premières étapes inférieures à 16 kms

 

Pour le « supplément d’âme » (livrets très légers)

Le pèlerin ne vit pas seulement de pain…

* Guide spirituel du pèlerin « en chemin avec Saint Jacques »  (commande : 05 65 44 19 00)

* Guide des haltes de prière et des hospitalités chrétiennes  (www.webcompostella.com)

 

La créanciale

 

Document réalisé par l’Hospitalité Saint Jacques en 2000

 à la demande des évêques du chemin pour l’Eglise de France

 

Les pèlerins de toujours ont désiré être recommandés à leurs différents hôtes du chemin par l’Eglise. Celle-ci perpétue cette tradition pour soutenir les jacquets dans leur démarche en leur attribuant une attestation de leur nouveau statut social : pèlerin en chemin vers le sanctuaire ayant tout quitté pour suivre l’appel de Saint Jacques.

Un document commun peut ainsi être délivré aux pèlerins, sur entretien, par un représentant de l’Eglise. Sa remise n’exige pas d’être croyant, mais peut être l’occasion d’un dialogue fraternel et confiant ouvrant à un approfondissement spirituel du pèlerinage.

 

Comment se la procurer ?

 

1)       1.Avant le départ, en s’adressant au prêtre de sa paroisse qui la demandera à son service diocésain des pèlerinages

2)      2. En chemin, au sanctuaire du Puy-en-Velay (cathédrale) ou dans les accueils chrétiens du chemin.

 

 Il existe d’autres documents délivrés par des associations de pèlerins qui exigent souvent d’y adhérer ou qui la vendent. (crédential).

 

La créanciale de l’Eglise catholique ne peut être envoyée par la poste et, en tant que recommandation, ne saurait être achetée : une libre participation aux frais d’impression est cependant bienvenue.

 

Ces documents doivent être visés aux étapes pour attester le passage du pèlerin et pouvoir accéder aux hébergements pèlerins espagnols et recevoir, à Saint-Jacques-de-Compostelle, la fameuse « Compostela », attestation de pèlerinage.

 

 

 

Arriver!

Nouveauté : un accueil francophone à St Jacques !

 

« La Maison francophone de Santiago » a été ouverte le 1er juillet et la permanence s’est prolongée jusqu’au 15 octobre 2015.  2 ou 3 accueillants bénévoles et un prêtre se sont relayés tous les 15 jours pour animer ces temps de rencontres si importants pour le pèlerin à l’arrivée à Santiago. Ils ont eu lieu au bureau des pèlerins ainsi qu’à l’Hospedería San Martin Pinario (jouxtant le Seminario Mayor, non loin de la cathédrale). Le bilan de la saison est très encourageant et cet accueil porte déjà de beaux fruits. Bien sûr, cette année de nouvelles permanences sont prévues de mai à octobre.

 

 

Et en revenir...

<

Pèlerin,

De retour de Compostelle, veux-tu poursuivre ton chemin ? Si tu veux continuer ton pèlerinage intérieur, des monastères-relais peuvent t’accueillir pour un temps de   silence et d’écoute.

Adresses des monastères relais à télécharger
monastères-relais.pdf
Document Adobe Acrobat [560.4 KB]